Information
La polygamie est illégale en Guinée, mais elle est ancrée dans les moeurs. Pourtant, les ménages à plusieurs femmes ne sont pas de tout repos. La polygamie est formellement interdite par le code civil guinéen (articles 315 et suivants). Sauf pour les mariages polygames contractés avant le 31 janvier 1968 et pour un cas de force majeure dûment établi par les autorités médicales compétentes. Pour un tel cas, l’homme peut introduire une demande d’épouser une femme de plus auprès du ministère de l’Intérieur.
Les filles sont victimes d’une double discrimination. Dans de nombreux pays, les filles sont les premières victimes des violations des Droits de l’Enfant et subissent en général une double discrimination : de par leur âge et de par leur sexe.
Actualité
Au cours de la conférence-débat sur les droits de la jeune fille organisée au Blue Zone par la COFEL et l’OPROGEM, l’accent a été mis sur la nécessité de la dénoncer le viol. La directrice de la COFEL, Mme Yansané Fatou Baldé , a particulièrement insisté sur le viol des violences basées sur le genre. Elle a cherché à bien faire comprendre aux jeunes filles que ces crimes ou délits sont punis par la loi et doivent être dénoncés par les victimes.
Peu d’études sur les nouveau-nés différencient les garçons et les filles, mais il semble qu’à la naissance les filles possèdent un léger avantage biologique sur les garçons. Cependant, cette tendance s’inverse dans de nombreux pays en développement car les filles y sont plus souvent privées de suivi médical, d’hygiène et de bonnes conditions alimentaires, et sont donc plus vulnérables face aux problèmes de croissance et plus susceptibles de mourir quand elles sont encore très jeunes.
Interview
Toute pratique traditionnelle qui nuit à l’épanouissement de l’être humain doit être abandonnée. Kadi Magazine : Veuillez nous dire succinctement quel est le rôle de votre département au sein du gouvernement.
Idrissa Bah, 16 ans, fait la 11ème année au groupe scolaire Saint-Georges. Présidente du Parlement des enfants de Guinée, elle nous parle de cette assemblée. QU’EST-CE QUE LE PARLEMENT DES ENFANTS DE GUINÉE Le Parlement des enfants de Guinée existe depuis 2001. C’est une assemblée laïque et sans vocation syndicale ou politique.
Faits divers
La mendicité des enfants est souvent une forme d’exploitation humaine menée par leurs géniteurs ou leurs parents adoptifs. L’État n’arrive pas à arrêter cette pratique forcée. La mendicité est très courante dans les pays pauvres, y compris celle des enfants. En Guinée, comme dans la plupart des pays africains, elle est presque devenue un métier pour toutes sortes de personnes, pas seulement pour les infirmes (handicapés moteurs, aveugles) les vieilles personnes sans enfant ni soutien mais également pour des personnes valides qui refusent de travailler.
Conférence
Une conférence-débat avec les «jeunes filles leaders de Guinée» a été organisée au Blue Zone en vue de mieux leur faire connaître leurs droits. La COFEL (Coalition des femmes leaders de Guinée) et l’Office de protection du genre, de l’enfance et des moeurs (OPROGEM) ont co-organisé, le 1er juin 2016 au Blue Zone, avec l’appui d’OSIWA (Open Society In West Africa), une conférence sur le thème «je suis une jeune fille, quels sont mes droits?».
Société
La polygamie est illégale en Guinée, mais elle est ancrée dans les moeurs. Pourtant, les ménages à plusieurs femmes ne sont pas de tout repos. La polygamie est formellement interdite par le code civil guinéen (articles 315 et suivants). Sauf pour les mariages polygames contractés avant le 31 janvier 1968 et pour un cas de force majeure dûment établi par les autorités médicales compétentes. Pour un tel cas, l’homme peut introduire une demande d’épouser une femme de plus auprès du ministère de l’Intérieur.
Les filles sont victimes d’une double discrimination. Dans de nombreux pays, les filles sont les premières victimes des violations des Droits de l’Enfant et subissent en général une double discrimination : de par leur âge et de par leur sexe.
Education
Même si la famille est un espace privé, la loi intervient dans les relations familiales, notamment en cas de conflits. Nous y sommes tous soumis, adultes comme enfants. Le terme juridique qui donne aux parents et aux enfants des droits et des devoirs est celui d’autorité parentale.
Santé
Comme chaque année, au retour des beaux jours, les magazines féminins donnent à qui veut l’entendre différents conseils pour tonifier la peau, retrouver la ligne ou avoir un beau teint. Autant d’astuces et de promesses séduisantes qui peuvent se révéler être un véritable enfer à appliquer.
Difficile d’accepter de voir un bouton sur son visage dans le reflet du miroir! Surtout si on est une jeune fille. L’acné est votre ennemi du quotidien? Vous avez un peu trop forcé sur les produits gras et vous voilà avec un petit « spot » rouge sur le visage ? Voici quelques solutions naturelles que vous pouvez préparer chez vous ! Lorsque vous sentez un bouton tenter de s’imposer sur votre visage, vous pouvez mélanger de l’argile verte à de l’eau tiède et appliquer le mélange sur la zone à traiter.
Blague
Un Bah rêve qu’il est poursuivi par des sorciers. Après une longue course, les sorciers finissent par le prendre. Ils l’attachent solidement et sortent un couteau pour l’égorger. Soudain, une alerte de sms sonne dans son téléphone et le réveille. Il est tout heureux de savoir qu’il est seul dans son lit.
"On peut rire de tout mais pas avec tout le monde" cet adage en dit long sur l'humour : singulière et sujette à discussion. Et à ce compte-là l'humour est un art particulier qui ne plaît pas à tout le monde : il peut choquer, faire rire, une chose est sûre : il n'a aucun tabou et il est dérangeant ! Et c'est bien pour ça que si on est un adepte de l'humour il y a littéralement de quoi... mourir de rire ! On vous laisse en juger avec ces blagues drôles compilées pour vous faire détendre un petit moment avant de recommencer le travail comme le disait un humoriste dans son livre« Je vous avais bien dit que j'étais malade », "Le meilleur de l'humour noir", aux éditions Tut-Tut.
Citoyenneté
La socialisation étant le processus par lequel chaque individu acquiert, en interaction avec autrui, les valeurs et normes propres à la société dans laquelle il vit, qui intériorise la culture et les attitudes lui permettant de s’intégrer à la société.

Place aux filles est une rubrique qui donne la parole aux filles afin de parler de ce qui les intéresse.

Nos reporters ont rencontré ces jeunes filles qui nous parlent de quelques difficultés qui les empêchent de s’épanouir.

Angeline (9ans)

Je fais la 2ème Année, je vis avec ma tante.A la maison tout les travaux domestiques me reviennent, bien que tante a des enfants plus âgés que moi, tout repose sur moi. Ce qui me fait surtout mal, c’est que moi, je n’ai pas d’amies et je n’ai non plus la possibilité d’aller jouer, tout le temps je travaille. Parfois je m’arrange à finir très tôt mon travail, quand je lui demande de me laisser aller jouer un peu, sa réponse est tout simplement « Non ». Cela me fait très mal.

 Oumou Bah (14ans)

Je vis avec mon oncle et sa femme à Dixinn centre. Je viens de Tolo à Mamou où je vivais avec mes parents. Comme je n’allais pas à l’école là-bas, ils ont préféré m’emmener à Conakry pour que j’apprenne la couture. Contre toutes attentes, ici, ma tante m’a plutôt envoyée pour travailler au compte d’une famille où elle perçoit une prime mensuelle. Elle ne me donne rien et chaque fois, elle soutient qu’elle me garde cet argent pour m’inscrire dans un centre de couture. Cela fait deux ans que ça dure.

Mariama Diallo (12 ans)

Je fais la 8ème Année au collège Sangoyah. Ce qu’il y a, moi je n’arrive pas à trouver la où me coucher pour dormir ou me reposer, notre maison est très petite et nous sommes nombreux. J’ai une grande soeur et quatre petits frères et soeurs, sans compter mes deux tantes qui sont venues rester chez nous avec leurs fils il y a plus de 3 mois maintenant. Toute la famille vit dans une maison d’une chambre. C’est pour cette raison, parfois je n’ai même pas envie de rentrer à la maison après l’école. Pendant ces vacances, je passais toute la journée au marché pour vendre de l’eau, même après avoir tout vendu, j’y restais parfois jusqu’au soir.

 

 Oumou Khairy DIALLO