kadimagazine est un site d’informations et d’éducation de la jeune fille soutenu par la Fondation OSIWA sur initiative de la COFEL.

Un Bah rêve qu’il est poursuivi par des sorciers.  Après une longue course, les sorciers finissent par le prendre. Ils l’attachent solidement et sortent un couteau pour l’égorger. Soudain, une alerte de sms sonne dans son téléphone et le réveille. Il est tout heureux de savoir qu’il est seul dans son lit. 

Il s’exclame : «Ah alhamdoulillâhi, ce n’était qu’un cauchemar!» Et ensuite, il prend son téléphone et lit ce sms : «Tu as de la chance, nous t’avons raté cette fois-ci.  Mais essaie de dormir encore et tu verras.»


Un homme riche emmène à la mosquée son chien mort qu’il aimait tant.  Il dit à l’imam, qui est un Sylla :

–Je veux que tu pries sur le cadavre de mon chien Médor avant que je l’enterre.  L’imam lui répond furieusement :
– Astakhfiroulâhi, tu es fou ou quoi ? Le riche tire un million de sa poche et rétorque :
–Ceci est à toi si tu pries sur mon chien.  L’imam se saisit vite de l’argent et dit :
– Albarka ! Mais pourquoi tu ne m’as pas dit tout de suite que ton chien s’appelle Elhadj Médor ?


Au cabanon de Donka, un fou se promène avec une laisse (une chaîne avec collier pour promener un chien). Une brosse à dent est accrochée au bout de la laisse. Un gardien du cabanon (un Condé), sachant qu’il est fou, lui dit :
– Il est beau ton chien.
Le fou le regarde bizarrement et lui répond :
– De quoi parlez-vous ? Ce n’est pas un chien, mais une brosse à dents !
Le gardien, un peu confus, décide de s’en aller, le fou regarde sa brosse à dents et lui dit :
– On l’a bien eu, hein Médor ?

Fatoumata Lamarana CAMARA